One (Bono - U2)


Les sources d'émotion et d'inspiration sont souvent étonnantes. Je ne sais pas si vous avez la nécessité de prendre des rendez-vous par téléphone et je ne vous le souhaite pas trop, mais si c'est le cas, vous avez forcément droit à ces longues attentes comblées par un message vocal répétitif et quelque peu allergisant qui tente de vous rassurer en affirmant qu'on va bien prendre en compte votre appel, jusqu'à ce qu'il vous trahisse au bout de 10 minutes en vous demandant de le renouveler ultérieurement...

Rugby (Christophe Dominici)


Christophe Dominici est mort hier. Pour ceux qui ne connaissent pas, il était une légende du rugby français et international. Le rugby, ce "sport de brutes"... Mais même les brutes ont une âme et Christophe Dominici s'est suicidé à 48 ans. Mettre fin à ses jours est une décision qui me laisse toujours dans un certain trouble, et même si je ne suis pas un grand fan de rugby, je pense à l'être humain qui a souffert au point d'en arriver là.

Ce triste évènement lié à un sport que je respecte, m'a amené à me souvenir de mes années-collège que j'ai passées dans une ville du sud où le rugby est roi. En 4ème et 3ème, mon prof de sport était lui-même un bon joueur de club. A l'époque la pédagogie à l'école était plus proche de celle de l'armée que de celle de Montessori. Moi j'étais plutôt chétif, maladroit avec mon corps, qui ne faisait pas ce que mon cerveau aurait aimé qu'il fasse, et en plus j'avais un an d'avance, donc de ceux que les élèves classent maintenant avec mépris parmi les "intellos".

Au début ce prof me faisait vraiment peur. Il nous houspillait en voix et en gestes. J'étais conscient que je ne pouvais pas faire ce qu'il attendait de nous, et je m'en voulais. A tel point que, pour essayer de progresser, je me suis mis à faire plus de vélo (déjà !), qui avait aussi l'avantage de m'extraire momentanément d'un monde que je n'aimais pas. Et parfois le week-end, comme les Jeux Olympiques de Munich n'étaient pas loin, lors de l'immuable sortie dominicale, avec mes frères nous nous amusions à construire de très précaires sautoirs en hauteur et en longueur, avec du sable et des pierres de rivière, des branches, et à nous y entraîner avec conviction.

Petit à petit, les progrès sont venus, ce que mon redoutable prof de sport n'a pas manqué de remarquer. Loin d'être aussi obtus qu'il pouvait le laisser paraître, il savait que je faisais de mon mieux. S'il ne passait rien aux écarts des élèves, il savait dire un mot d'encouragement, donner une tape virile de félicitation sur nos frêles épaules. J'osais même lui sourire.

Si longtemps après, j'aurais aimé dire merci à cet homme qui m'a montré à sa manière qu'on peut aller chercher en soi des ressources que l'on ne soupçonne pas. J'ai fait quelques recherches et j'ai retrouvé sa trace sans peine, puisqu'il avait continué à agir dans le monde du rugby local. J'ai aussi appris qu'il est mort l'année dernière.

Le voleur de pierres - Bande-annonce

Si vous m'avez suivi pendant le premier confinement, vous avez peut-être lu les 9 épisodes du "Voleur de pierres". C'est un texte d'une très grande importance pour moi, peut-être pour certains d'entre vous aussi. A tel point que j'ai souhaité lui consacrer un court-métrage animé, projet immense à mon échelle, en cours de lente élaboration. En voici la bande-annonce, qui est aussi le premier épisode.

Merci de cliquer sur l'image ci-dessous pour la regarder sur ma chaîne Youtube.


Plomberie alternative

 


Il y avait dans mon village un plombier, un artisan installé là depuis longtemps et qui paraissait plutôt bien en vivre, un type un peu bourru mais sans histoire, visiblement proche de la retraite. Depuis quelque temps j'avais un robinet qui fuyait et le phénomène s'aggravait lentement. Le bruit des gouttes qui s'écrasaient au fond du lavabo et la crainte d'une facture d'eau élevée finissaient par me torturer l'ouïe et l'esprit.

Un matin...

Clip pour Mercy Street de Peter Gabriel

Ce clip est avant tout un hommage à la chanson "Mercy Street" de Peter Gabriel ainsi qu'à Anne Sexton, poétesse américaine (1928-1974) qui en est l'objet, et pour laquelle j'avais produit un portrait et un article.

Dérapage dans le rouge

"Dérapage dans le rouge" - Stylo-bille et encre sur format A4 180g

Portrait d'une personnalité, dont je préfère taire le nom, et qui a dérapé sur une plaque d'imprécision pour finir dans une mare de rouge (le portrait, pas la personnalité :) ). Bon pas grave, un petit massacre sur papier ça défoule quand même !

Tash Sultana

Portrait de Tash Sultana - Café et encre sur format A4

C'est une amie qui m'a fait découvrir Tash Sultana avec son titre "Jungle" il y a peu de temps. Je la remercie sincèrement, me voilà plus riche encore une fois.

Parlons d'abord de "Jungle". C'est un reggae, alors bien sûr reggae+jungle ça fait penser à Bob Marley et chez moi ça fait tilt. Mais cette artiste australienne n'est pas qu'une copiste appliquée loin de là, c'est une voix, grave et éraillée qui sait charmer les aigus, tantôt douce, tantôt impétueuse et ça, ça me rappelle plutôt Janis Joplin. C'est aussi une musique multi-instrumentale très fouillée qu'elle invente et produit en autodidacte grâce à la technique du looping.

Gestes barrières

Café et encre sur format A4

La sagesse des trois singes se complique en ce moment et je ne sais pas trop ce qu'ils en pensent...

Portrait de Luis Sepúlveda

Portrait de Luis Sepúlveda - Stylo-bille et gouache sur format poche

Luis Sepúlveda est mort hier emporté par le Coronavirus. Si vous ne connaissez pas cet écrivain chilien voici simplement quelques-uns de ses titres : Le Vieux qui lisait des romans d'amour, Journal d'un tueur sentimental, L'Ombre de ce que nous avons été, Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler. Ça donne envie non ? Je n'ai lu que le premier mais c'est un très bon souvenir. Je vous conseille de lire sa biographie pour comprendre que c'est quelqu'un de bien qui vient de partir.

Portrait de Friedrich Nietzsche

Portrait de Friedrich Nietzsche - Dessin au stylo-bille sur format poche
"L’art et rien que l’art ! Celui qui nous permet de vivre, qui nous persuade de vivre, qui nous stimule pour vivre. L’art a plus de valeur que la vérité." - Nietzche

Je crains que la philosophie apprécie plus l'art que l'inverse et pourtant... Bon j'avoue qu'en philo je suis une bille et mes maigres cours de terminale section scientifique ne m'ont donné qu'un très fin vernis de ce point de vue. D'un autre côté, je ne suis pas ou plus à la recherche d'idées derrière lesquelles me ranger et j'ai l'immense prétention de me créer ma propre philosophie, ma propre spiritualité, ma propre vision de la vie.

Jean-Louis Cianni

Dessin au stylo-bille sur format poche.
Jean-Louis Cianni est un philosophe sétois vivant à Montpellier qui définit la philosophie comme "une pratique, un engagement. Elle nous aide à affronter les épreuves de la vie et à conduire notre existence. Elle incite toujours à la lucidité et à la vigilance citoyenne. Elle nous rappelle notre exigence de solidarité et de liberté."

Le voleur de pierres - Episode 9/9

Peu à peu, il a transformé son abri. Il le voulait toujours aussi vaste et tolérant mais il fallait maintenant que les pierres soient faites de respect de soi, d'amour et de liberté, un mélange très rare et très précis. Son intuition lui servait à faire le tri et la construction se faisait lentement mais pour ainsi dire seule, comme par magie.

Le voleur de pierres - Episode 8/9

Il a d'abord vu un refuge aussi grand et fragile que le sien, puis il a vu une personne aussi troublée et meurtrie que lui. Il l'a saluée, elle a répondu. Une attirance que rien ne définit les a poussés à se livrer sans beaucoup de retenue. Il a parlé de la bombe comme à Nagasaki, elle a raconté un terrible tsunami et tout ce qui a suivi. Et bien sûr le vide que rien ne remplit. Ils en étaient au même point, ils avaient le même besoin.

Le voleur de pierres - Episode 7/9

Pour se protéger du vide il a imaginé un abri, et c'est ainsi que le voleur de pierres a commencé à voler des pierres. Il choisissait celles laissées par les statues, c'étaient les plus jolies, mais il n'en volait qu'une petite partie. Il y en avait tant... On ne pouvait presque pas voir ce qu'il avait pris, ni s'en plaindre vraiment. Ce n'est pas pour le défendre, c'est juste pour expliquer.

Le voleur de pierres - Episode 6/9

Il se sentait désespéré, abandonné, trahi. Son vide avait presque tout envahi. Il se tenait en équilibre au bord comme sur un fil et pour s'y laisser tomber un rien aurait suffi, heureusement le courage n'était pas son fort... Alors il restait figé dans l'attente interminable mais ne recevait que son propre mépris. Il a fallu beaucoup de coups de minuit pour comprendre qu'il n'avait rien compris.

Le voleur de pierres - Episode 5/9

Dès lors il n’a eu qu'une urgence, qu'une envie : tout dire, vite avant qu'il ne soit trop tard, dire aux personnes importantes combien elles comptaient, combien il les aimait et comme il en avait besoin. Il voulait qu'elles sachent et leur dire merci. Il y a passé des jours entiers et des heures d'insomnie.

Le voleur de pierres - Episode 4/9

Il voyait maintenant comme autant d'évidences, des blessures vieilles comme la vie, des fautes inavouées, des passions inassouvies, et cet incroyable besoin d'être lui et d'être aimé, tout ce qu'au nom des tabous, de la conformité, de la peur et de la facilité, il croyait avoir pour toujours enfoui.

Le voleur de pierres - Episode 3/9

Avec la déflagration, son vide intérieur s'était démesurément agrandi en un gouffre noir et glacial, vertigineux, mais tout n'y était pas englouti. Au milieu des scories, se dressaient de hautes statues de pierre qui émergeaient fièrement des débris, comme d'éternelles effigies.

Le voleur de pierres - Episode 2/9

Ce jour-là, ou ce soir-là plus exactement, il a vu un éclair lent et aveuglant, puis il a vu, entendu, senti, le souffle indescriptible de l'immense explosion tout emporter au ralenti, pendant toute la longue nuit. D'autres qui ont vécu ceci racontent plutôt un tsunami mais lui parle d'une bombe comme à Nagasaki, c'est ce que le voleur de pierres a vu lui...

Le voleur de pierres - Episode 1/9

Il est de par le monde un voleur de pierres. Cette activité à première vue condamnable lui est apparue comme une nécessité, pas que je veuille le défendre, mais c'est juste pour expliquer. Alors voilà il y a eu un cataclysme...

Remonter

"Remonter" - Encre et gouache sur A4 180g 
Musique "Don't give up" - Peter Gabriel https://youtu.be/VjEq-r2agqc

Je dédie ce dessin à toutes les personnes qui peuvent avoir l'impression que remonter est impossible parce que être est trop difficile ou n'est pas suffisant.
J'ai connu ces failles, ces gouffres qui paraissent sans fond. Personne n'est à l'abri de ça et je ne prétends pas en être prémuni.

Anne Sexton (45 Mercy Street)

Anne Sexton (45 Mercy Street) - Encre, café, aquarelle et gouache sur A4 180g
Musique : https://youtu.be/DYw9UrsFJa4 (Peter Gabriel - Mercy Street)

Aujourd'hui Cian m'a montré un portrait. Celui d'une jeune femme et voici ce qu'il m'a expliqué :

J'aurais aimé être un Fauve#

On est comme on est et il faudrait savoir s'en contenter mais quand j'écoute certaines musiques je regrette de n'avoir aucun talent dans ce domaine. En particulier quand j'écoute Fauve#.

L'adieu à M.

Aujourd'hui Cian a tenu à me parler de M.
Selon ce qu'il m'a dit, M. va mourir bientôt et les larmes réprimées de Cian m'ont montré que cela le touche beaucoup plus qu'il n'y paraît en public. Cette fois encore, je me contente de répéter ses paroles :

"M. est une personne que j'ai rencontrée tout au plus 5-6 fois dans ma vie, étalées sur 40 ans. Les dernières sont assez récentes, quelques mois. Des invitations, un déménagement pour un appartement plus adapté... Le reste de ce que je sais d'elle me vient de ses proches. Il se peut donc qu'il y ait des erreurs dans mon récit mais il est globalement fidèle à son histoire.

Les voisins

Je suis sur ma terrasse pour bénéficier d'encore un peu de fraîcheur matinale, en ces jours de canicule. Il y a des travaux chez le voisin juste à côté et pas mal de bruit, mais curieusement ça ne me dérange pas pour écrire. J'entends les voix des deux hommes qui travaillent. Ils parlent entre eux en arabe, et je n'y comprends rien, mais j'écoute les intonations; c'est très modulé, presque doux. Ils rigolent souvent, se lançant probablement des blagues, ont l'air contents d'être ensemble malgré la rudesse de ce qu'il y a à accomplir, commencé tôt le matin. Ce sont des hommes un peu trop vieux pour faire ça, leur voix sont usées, éraillées, ils toussent souvent à cause de la poussière et du tabac, mais ça va, oui ça va...

Hier, j'ai reçu de mauvaises nouvelles...

Dis ta foutue vérité

Une amie m'a fait lire un texte de Jeff Foster "Dis ta foutue vérité", que j'ai voulu illustrer seulement pour mieux partager ce texte avec vous car il me semble important. Je la remercie pour ça aussi.

L'impossible voyage vers vous

#1 - Cover me - Depeche Mode : https://www.youtube.com/watch?v=H8t5M9_Tvzk

En ce temps-là, je voyais Cian beaucoup moins souvent. Il semblait aller mieux, avoir des projets. Un jour, il vint me voir l'air désemparé, il avait besoin de parler mais les mots venaient difficilement. Il m'expliqua avoir été invité à une grande fête et avoir fait l'erreur d'accepter. En y allant il me dit avoir eu l'impression de se diriger droit vers un mur et de devoir s'y disloquer... et c'est ce qui est arrivé. Sans violence, en douceur. Un mur d'incommunicabilité, de faux-semblants, selon ses dires. Comme d'habitude, plus il y avait de monde, plus il se sentait seul, loin de tous, et l'envie de fuir grandissait avec la foule...

Broken - Depeche Mode : un message d'amitié

Broken - Café et gouache sur A4


Le cours des choses m'a amené à illustrer et à revisiter en profondeur Depeche Mode, un de mes groupes préférés, et je suis tombé sur cette version "live studio" de Broken que je trouve très emblématique de la sombre beauté que ce groupe sait produire.

La vidéo est ici https://www.youtube.com/watch?v=urbmwI8APdo et c'est à partir d'elle que j'ai dessiné de gauche à droite Andrew FletcherDave Gahan et Martin L. Gore .

Le refrain est un magnifique message d'amour ou d'amitié, choisissez, assez loin d'autres textes souvent désabusés ou un peu trash, et que je traduis ainsi...


You move

You move - Café et gouache sur A4

"You move" c'est une pensée pour quelqu'un que j'aime bien mais c'est aussi le titre d'une chanson de Depeche Mode et j'ai trouvé que ce quelqu'un et cette chanson allaient bien ensemble à ce moment-là.
A écouter très fort : https://www.youtube.com/watch?v=vryZgeRqZUc

Présent parfait

Mon âme a voyagé
et voyagera peut-être

Mon cœur a tant aimé
et aimera sans cesse mais

Là je te regarde
et tu es mon seul paysage

maintenant j'écoute
et tu es ma seule musique

Tu es mon unique
en ce présent parfait.

Christian Dehais - Tous droits réservés

Le tour du théâtre en 80 minutes - Christophe Barbier

Comme le dit une chanson "parfois se produit pourtant une manière d’événements mystérieux et éblouissants" et je pense qu'il n'y a que l'Amour et l'Art pour susciter de telles émotions...

"Otto" en hommage à Tomi Ungerer

Tomi Ungerer est décédé le 9 février 2019. Ce dessin, copie un peu modifiée de son ours Otto, est un modeste hommage à ce peintre, dessinateur, illustrateur et auteur français dont les livres pour enfants comme Les Trois Brigands et Jean de la Lune ont connu un grand succès.

Dessins "café et gouache"

Après avoir pris un peu d'assurance avec mes dessins "stylo et café" réalisés sur un livre au format poche, j'ai osé attaquer des dessins au format A4, sur feuille vierge. La technique est différente puisque le stylo a disparu et c'est de la gouache qui apporte au café du contraste ou des couleurs.

Les voici présentés par ordre chronologique :

Dessins "stylo et café"

Depuis octobre 2018 je m'essaie au dessin à la main. Au départ ce n'était que des gribouillages vite faits au stylo colorés avec du café, sur un vieux livre délabré. Et depuis, comme j'ai l'air de progresser, je m'y tiens assez régulièrement et je les stocke ici.

Les voici présentés par ordre chronologique :

Esprit aveuglé / Blinded spirit

Il m'est arrivé que mon esprit soit aveuglé par l'explosion noire. Que le violent silence qui accompagne le souffle obscur le rendit sourd. Il ne reconnaissait alors ni l'amitié, ni la nature, ni aucune couleur. 

Le temple de l'impossible

Ayant détruit la silencieuse forteresse,
je rêvais d'un temple pour l'éternité
haut comme l'amour, absolu comme l'amitié, 
où mes amies seraient colonnes et déesses.

La blessure d'abandon

Puisqu'à nouveau je dois le subir, je peux analyser le sentiment d'abandon qui me submerge à chaque départ d'une personne aimée...

Comme mon chat / As my cat

Tu es comme mon chat,
tu t'es intéressée à moi
parce que tu es curieuse.
Je t'ai ouvert, tu étais peureuse.
Je t'ai montré ma moindre parcelle,
mais maintenant tu te fais la belle.

Comme mon félin qui n'a plus faim
tu me tournes le dos avec dédain,
tu ondoies avec élégance
vers ta liberté, ton silence,
et vers d'autres endroits,
en tous cas loin de moi.

The sound of silence / Le son du silence

Cian avait beaucoup de mal avec le silence. Il s'en plaignait constamment et parmi toutes ses interprétations possibles, c'était toujours la pire qui s'imposait à son esprit...

L'avenir de l'humanité / Humanity's future

Le projet "Robot's heart" a changé de nom pour devenir "L'avenir de l'humanité" et devrait s'arrêter là, comme ce qu'il représente d'ailleurs.

Robot's heart 1 (projet en cours)

Je pensais avoir eu une idée originale, mais c'est sûrement Matt Dixon et son robot triste qui m'a inconsciemment influencé. Malgré tout voici une première ébauche de "Robot's heart" (Cœur de robot)

Sans toi

Sans toi
c'est possible,
mais c'est moins bien.

Sans toi,
c'est le jour sans pain
le pain sans sel
le gâteau sans cerise
la bière sans bulle
le chocolat sans bras...

Cian est mort

Une dépêche de la WPA nous informe que Cian est décédé dans un accident de la circulation. 



Je te lis

Sur l'écran qui bleuit
Je me relie et je te lis.
Ces mots accumulés
je les fais défiler.

Dans mon île sans Vendredi
l'interligne devient l'interdit
et le silence,
l'absence.

J'attends que tu reviennes
de ta pensée lointaine
où peut-être tu m'oublies
et où le lien déjà faiblit.

Cian : disparition inquiétante

Cian n’a plus donné de nouvelles depuis mardi dernier. La police a ouvert une enquête et lancé un appel à témoins.



Flamme


L'histoire du poème "Flamme" est très mystérieuse. On n'en connaît absolument pas la provenance et là aussi plusieurs légendes se contredisent...